La batterie de 138 du Lazaret
La batterie de 138 du Lazaret
Abri à projecteur de la Baie des Dunes
Abri à projecteur de la Baie des Dunes
Batterie de la cote 84
Batterie de la cote 84
La pointe de l´Aigle
La pointe de l´Aigle
La Pointe du Corail
La Pointe du Corail
Abris à projecteur du Gros Rocher
Abris à projecteur du Gros Rocher
Vue depuis la muraille d´Anosiravo
Vue depuis la muraille d´Anosiravo
La batterie anglaise
La batterie anglaise
Batterie
Batterie
Une des 4 alveoles
Une des 4 alveoles
Tranchée et cuve n1
Tranchée et cuve n1
La pointe de l´Aigle
La pointe de l´Aigle
La batterie
La batterie
La fregate Floreal au pied du Cap Vatomainty
La fregate Floreal au pied du Cap Vatomainty
La vallée des Caimans et au fond le fort A
La vallée des Caimans et au fond le fort A
La casemate principale
La casemate principale
Batterie du champ de tir
Batterie du champ de tir
Mortier G de 270 Mle 1889
Mortier G de 270 Mle 1889
La batterie de 138 du Lazaret
La batterie de 138 du Lazaret
La batterie du phare
La batterie du phare
Batterie du poste optique
Batterie du poste optique
La batterie de la baie des Boutres
La batterie de la baie des Boutres
Champ de tir
Champ de tir
Batterie de la cote 84
Batterie de la cote 84
Le fort d´Ankorika
Le fort d´Ankorika
Mur de contrescarpe
Mur de contrescarpe
Le Fort G
Le Fort G
Casemate de bourge
Casemate de bourge
Casemate de Bourges et bunker munitions
Casemate de Bourges et bunker munitions
Fort du centre
Fort du centre
Parapet en pierres seches
Parapet en pierres seches
Le magasin de secteur
Le magasin de secteur
La batterie de 138 du Lazaret
La batterie de 138 du Lazaret
Entrée du magasin
Entrée du magasin
Magasin de secteur d´Ankorika
Magasin de secteur d´Ankorika
Mahatsinjoarivo
Mahatsinjoarivo
Le poste optique
Le poste optique
Station radio
Station radio
La batterie de 138 du Lazaret
La batterie de 138 du Lazaret
Windsor Castle
Windsor Castle
Abri à projecteur
Abri à projecteur
Le phare vu du poste optique
Le phare vu du poste optique
Antongombato
Antongombato
Fermer Masquer les informations Masquer la carte

Légende

Abri à projecteur

Poste optique

Batterie (front de terre)

Batterie (front de mer)

Batterie anti-aérienne

Fort

Magasin de secteur (front de terre)

Magasin de secteur (front de mer)

Station radio

Aérodrome

Champ de tir

Phare

Tranchées

Usine

Poste de garde

Logistique

Le système d'éclairage de la Baie

Depuis sa première utilisation par la Marine Royale en 1882 pour empêcher des forces égyptiennes de tenir des batteries d’artillerie à Alexandrie, puis son utilisation intensive pendant la guerre russo-japonaise de 1904-1905, le projecteur d’artillerie s’impose au début du XXème siècle comme un accessoire indispensable à la défense d’une place. Utilisant un réflecteur parabolique pour concentrer la lumière produite par un arc électrique, il permet de surveiller les abords d’un mouillage, mais aussi de créer le « clair de lune artificiel » propice aux attaques. C’est devenu un élément essentiel au tir nocturne.
Le Général Joffre a ainsi prévu, en complément du plan de défense, un Plan d’Eclairage de la Baie qui a pour objectif de permettre la surveillance des abords de la passe d’une part, et ceux de Diego Suarez et du Port de la Nièvre d’autre part. Les projecteurs, appelés alors « photo-électriques », sont placés dans des abris de combat maçonnés ou bétonnés selon les cas. Ils sont posés sur des chariots et une voie de 60 permet de les transférer rapidement à l’abri-usine généralement situé à quelques dizaines de mètres en retrait de l’abri de combat. Celui-ci contient le groupe électrogène à pétrole qui fournit l’énergie au projecteur, ainsi que des installations de réparation et d’entretien.

Projecteurs sous abris

  • Andrahampotsy
  • Pte du Corail
  • Pte de l'Aigle
  • Gros Rocher
  • Baie des Dunes

  • Pte du Lazaret (1940)
  • Cote 84 (1940)

Eclairage de la passe

Celui ci comporte dans un premier temps deux projecteurs Mangin de 90 cm abrités chacun dans une casemate spéciale, l’un à la Baie des Dunes et l’autre à la Pointe de l’Aigle. Il s’avère rapidement que cette disposition laisse un angle mort très important au niveau du Cap Miné. Le Colonel Gallieni propose en 1903 que soit construit au Gros Rocher un abri supplémentaire qui recevra un projecteur d’artillerie et un de signalisation pour relayer les nouvelles en provenance du large.
En 1940, ce dispositif sera complété par l’adjonction d’un projecteur de 150 cm à la Côte 84, étendant la surveillance vers le large à près de 5 km de la passe.

Diego Suarez et le Port de la Nièvre.

Un projecteur de 90 cm est placé sous abri à la Pointe d’Andrahampotsy, à Cap Diego, qui permet de fouiller la Baie et barrer l’entrée du Port de la Nièvre.
Un feu mixte de 90 cm est installé à la Pointe du Corail, dont les feux convergent avec le précédent pour renforcer son action.

En 1940, un nouveau projecteur est installé sous abri près de la batterie de 138,6 du Lazaret. Il permet la surveillance de la Baie des Français dans laquelle des navire pourraient se mettre à l’abri des 2ème et 3ème lignes du front de mer.Un projecteur de 150 cm est ajouté à la nouvelle batterie de la Côte 84, qui veint compléter celui de la Baie des Dunes en reculant la distance à laquelle les navires arrivant du large deviennent visibles.

Projecteur Mangin Sautter-Harlé de 90 cm (1897)
Projecteur Mangin Sautter-Harlé de 90 cm (1897)

Le projecteur Mangin Sautter-Harlé

Ce projecteur électrique fonctionne grâce à une lampe à arc. Il est utilisé depuis 1877 dans les 4 places de l'est ou sur les ouvrages côtiers pour éclairer les abords des ouvrages ou les aéronefs.
Les premiers modèles sont placés sur un chariot attelé à une machine Gramme et son moteur, le tout était tiré grâce à une locomotive routière à vapeur. Après cette date, les projecteurs vont évoluer avec des diamètres allant de 45 à 120 cm permettant d'éclairer de plus en plus loin (jusqu' à 3km par temps clair pour un projecteur de 90 cm de diamètre). Ils seront alimentés avec des groupes électrogènes mobiles à pétrole de marque Sautter Harlé.
Après 1906, on placera ces engins dans les ouvrages prioritaires sous tourelles ou sous casemates pour les protéger des bombardements. Leur alimentation se fera depuis l'usine électrique de l'ouvrage.

Une question ? Une remarque ? N'hésitez pas à nous contacter

Voir la carte